Skip to content

Championnats du monde 2015 de Water Badminton

juillet 22, 2015
by

Une piscine à 26°, un soleil radieux… La Godfruit Arena d’Hossegor accueillait ce 14 Juillet 2015 les 6èmes mondiaux de Water Badminton.
Les plus grandes pointures de la discipline arrivaient vers midi pour assister au tirage au sort.

Tirage au sort

Tirage au sort

Cette année, le tournoi féminin de simple a été retiré faute de droits télés et la compétition se concentrera sur deux catégories :

  • le simple homme : tableau éliminatoire avec match de classements
  • le double : mettant à l’honneur des paires tirées au sort parmi les participants dans un format de poule
  • Récit du simple

    Les têtes de série héritent de matchs à leur portée, Doudak le Polonais se défait sans trop de peine du Rookie Jansseb Estienne, tandis que Esteban Ducos balaye un Denibar arrivé un peu à cours de forme sur le début de compétition.

    Esteban corrige Denibar au premier tour

    Esteban corrige Denibar au premier tour

    Le reste du tableau garde toutes ses promesses avec un Yamba Lasseropoulos qui bataillera jusqu’au bout pour écarter le talentueux Pepito dont les connaisseurs attendent toujours l’éclosion. Et le public se régala du duel entre Clemsou Demange, proche d’obtenir une tête de série, et Jefferson Lartigue, habitué aux places d’honneurs, véritable clash de ces 8èmes de finale, pourtant remporté avec facilité par un Clemsou virevoltant.

    Le match au couteau du premier tour : Clemsou vs Jefferson

    13h15 coup de tonnerre… La Mache, 3ème mondial est forfait une nouvelle fois.

    Alors que les quarts de finale du simple se dessinaient, l’organisation décide de repêcher les 4 joueurs éliminés pour palier son absence. Jansseb Estienne remporte alors son premier match en championnat du monde au bout du suspense (8-6) contre un Pepito médusé qui se sera sans doute trop rabattu sur ses amorties. Parallèlement Jefferson se défait de Denibar pour défier le plus gros smasheur du circuit : Yamba Lasseroupolos, révélé lors des derniers championnats du monde après sa victoire contre Doudak.

    Yamba Lasseropoulos fait le plein de confiance après son premier tour

    Yamba Lasseropoulos fait le plein de confiance après son premier tour

    Favoris du tournoi, Fernando Lopetegui et Walter Godfruit maîtrisent leur entrée en lice en dominant respectivement Clemsou et Jansseb. Dans le troisième quart, bien heureux fut celui qui joua sa bourse sur un Jefferson survolté qui balaya le grand Lasseropoulos 7-2, bénéficiant de la trop grande prise de risque de ce dernier.

    Walter déroule en quart contre jansseb

    Walter déroule en quart contre jansseb

    Enfin, le dernier quart, un des classiques du Water Badminton moderne, le duel entre Esteban et Doudak.
    Le polonais du une nouvelle fois batailler contre un public qui ne lui pardonne toujours pas ses prix citron successifs, et contre l’ingéniosité technique de l’espagnol très au point sur un schéma amorti >> smash qui lui offrit rapidement une main mise sur le match. Mais la rage de vaincre du Polonais semblait sur le point de triompher après une folle remontée à 5-6. Devant un public en délire, Esteban trouva le sang froid pour reprendre le service et conclut le match pour atteindre une nouvelle fois les demi-finales (la 4ème fois de sa carrière).

    Fini de rire pour Esteban, les choses sérieuses démarrent avec Doudak

    Fini de rire pour Esteban, les choses sérieuses démarrent avec Doudak

    En demi-finales, la révélation de l’année, Jefferson mena 2-0 contre Fernando en dominant avant de montrer des faiblesses côté soleil. Il ne pu se remettre dans la rencontre après cela.
    Esteban Ducos inquiéta très fortement Walter Godfruit dans l’autre demi-finale en menant 4-1 après plusieurs erreurs du Belge. L’espagnol se montra extrêmement réaliste mais ne pu contenir le retour du Belge qui l’emporta 7-5, sa troisième victoire en demi-finales sur Esteban lors de championnats du monde.

    Un jefferson repêché, montant en puissance au fil du tournoi

    Un jefferson repêché, montant en puissance au fil du tournoi

    Walter l’adulé… c’est du passé !

    En finale, Fernando Lopetegui, coqueluche du public par ses frasques nocturnes et son approche non-chalante du sport des rois retrouvait le mythe Belge, Walter Godfruit. Un mythe qui semble se transformer en dinosaure à l’écoute d’un public lassé de retrouver l’égérie Rolex à ce stade de la compétition.

    Comme l’an dernier, le Chilien prend l’avantage sur le Belge rapidement mené 4-0. Le soleil gênant la plupart des joueurs d’un côté du court. Mais Walter tient bon et revient au score avant de perdre 7-5 le premier set.
    Acculé par la foule, Walter prend le contrôle du second set, qu’il remportera 7-5 avant de conclure au troisième et remporter son 5ème titre mondial, le 4ème contre Fernando Lopetegui.

    Tableau des simples 2015

    Tableau des simples 2015

    Jefferson le miraculé

    Vainqueur du double en 2014, Jefferson a été repêché du simple cette année avant de créer la surprise contre Yamba Lasseropoulos. Il sera l’auteur d’un match parfait face à Esteban Ducos pour lui chipper une troisième place qui lui tendait les bras.

    La rage de ce dernier à l’issue de la petite finale lui coûtera le Prix Citron du tournoi avec une jolie marge.

    Esteban dans le top 3 mondial

    Malgré sa défaite face à Jefferson, Esteban réalise la très bonne opération cette année en gagnant deux places au classement. Jefferson et Clemsou font également leur apparition dans le top 10.

    classement mondial à l'issue des championnats du monde

    classement mondial à l’issue des championnats du monde

    Récit des doubles

    Les 12 participants (2 filles) furent tirées au sort pour former 6 paires qui s’affronteraient sous forme de poule.
    Une seule interdiction : 2 têtes de séries ne pourraient pas être associées.

    Jansseb : rookie of the year, résiste aux attaques d'Esteban

    Jansseb : rookie of the year, résiste aux attaques d’Esteban

    Le tournoi démarra par un match au couteau entre la paire Fernando Lopetegui / Denibar et l’association de deux champions du monde de double : Doudak (2014) et Kermit (2011 & 2012).
    Denibar, un peu désabusé par ses performances en simple, se montra très régulier en fond de court tandis que Fernando distribuait des « lourdes » au filet dès que le volant de ses adversaires s’élevait un peu.

    Après les deux premières oppositions, 4 équipes sortent du lot :

    • Walter / Hélène
    • Esteban / Pepito
    • Clemsou / Jeff
    • Nando / Denibar
    Très solides, Clemsou et Jefferson, utilisent une tactique différente des autres équipes

    Très solides, Clemsou et Jefferson, utilisent une tactique différente des autres équipes

    Alors que Walter & Hélène purent compter sur une contre performance de Nando & Denibar, le duel entre Clemsou / Jefferson et Esteban / Pepito fut éprouvant nerveusement avec un finish à 9-7.
    Avec un Pepito métronome en fond de court et un Esteban intraitable au filet, Jefferson (champion du monde de double 2014) et Clemsou finirent par craquer… C’est le moment que Pepito s’exclama :

    Y a personne qui sait jouer en double ?

    Lui valant un point bien mérité pour le trophée du Prix Citron.

    Après quelques déconvenues en simple, Pepito se surpasse en double

    Après quelques déconvenues en simple, Pepito se surpasse en double

    Une finale se dessina entre les deux hispaniques et la paire Walter / Hélène.
    Et juste après sa demi-finale perdue contre le Belge, Esteban avait soif de revanche.
    La tactique était bien définie : un harcèlement mental sur Hélène et des balles courtes pour éviter Walter.
    Mais celle-ci ne se laissa pas abattre et la paire mixte finit par l’emporter 7-5, couronnant ainsi un doublé simple / double pour Walter.

    Tableau des doubles 2015

    Tableau des doubles 2015

    Merci à tous les participants pour cette nouvelle édition. Bravo à Pepito pour ce qui restera dans les mémoires comme le meilleur repas de Water Badminton, et ce malgré l’handicap des steaks aux oignons.
    Enfin, nous remercions Audrey qui a shooté une grande partie de la journée et nous livre ces magnifiques clichés.

    A l'année prochaine !

    A l’année prochaine !

    Publicités
One Comment leave one →
  1. Schmidt permalink
    juillet 23, 2015 8:00

    Bonjour je voulais savoir comment monter un club de water-badminton et connaître les règle et savoir les date des compétitions en France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :