Skip to content

Le Water Badminton

janvier 16, 2011
by

Une piscine à fond plat, un filet, un volant, deux raquettes pour un simple, quatre raquettes pour un double… Tels sont les ingrédients nécessaires pour pratiquer le water badminton, un sport spectaculaire, rafraichissant, plein d’adresse et d’intelligence tactique.

Bienvenue sur le site officiel du Water Badminton

Championnats du monde 2015 de Water Badminton

juillet 22, 2015
by

Une piscine à 26°, un soleil radieux… La Godfruit Arena d’Hossegor accueillait ce 14 Juillet 2015 les 6èmes mondiaux de Water Badminton.
Les plus grandes pointures de la discipline arrivaient vers midi pour assister au tirage au sort.

Tirage au sort

Tirage au sort

Cette année, le tournoi féminin de simple a été retiré faute de droits télés et la compétition se concentrera sur deux catégories :

  • le simple homme : tableau éliminatoire avec match de classements
  • le double : mettant à l’honneur des paires tirées au sort parmi les participants dans un format de poule
  • Récit du simple

    Les têtes de série héritent de matchs à leur portée, Doudak le Polonais se défait sans trop de peine du Rookie Jansseb Estienne, tandis que Esteban Ducos balaye un Denibar arrivé un peu à cours de forme sur le début de compétition.

    Esteban corrige Denibar au premier tour

    Esteban corrige Denibar au premier tour

    Le reste du tableau garde toutes ses promesses avec un Yamba Lasseropoulos qui bataillera jusqu’au bout pour écarter le talentueux Pepito dont les connaisseurs attendent toujours l’éclosion. Et le public se régala du duel entre Clemsou Demange, proche d’obtenir une tête de série, et Jefferson Lartigue, habitué aux places d’honneurs, véritable clash de ces 8èmes de finale, pourtant remporté avec facilité par un Clemsou virevoltant.

    Le match au couteau du premier tour : Clemsou vs Jefferson

    13h15 coup de tonnerre… La Mache, 3ème mondial est forfait une nouvelle fois.

    Alors que les quarts de finale du simple se dessinaient, l’organisation décide de repêcher les 4 joueurs éliminés pour palier son absence. Jansseb Estienne remporte alors son premier match en championnat du monde au bout du suspense (8-6) contre un Pepito médusé qui se sera sans doute trop rabattu sur ses amorties. Parallèlement Jefferson se défait de Denibar pour défier le plus gros smasheur du circuit : Yamba Lasseroupolos, révélé lors des derniers championnats du monde après sa victoire contre Doudak.

    Yamba Lasseropoulos fait le plein de confiance après son premier tour

    Yamba Lasseropoulos fait le plein de confiance après son premier tour

    Favoris du tournoi, Fernando Lopetegui et Walter Godfruit maîtrisent leur entrée en lice en dominant respectivement Clemsou et Jansseb. Dans le troisième quart, bien heureux fut celui qui joua sa bourse sur un Jefferson survolté qui balaya le grand Lasseropoulos 7-2, bénéficiant de la trop grande prise de risque de ce dernier.

    Walter déroule en quart contre jansseb

    Walter déroule en quart contre jansseb

    Enfin, le dernier quart, un des classiques du Water Badminton moderne, le duel entre Esteban et Doudak.
    Le polonais du une nouvelle fois batailler contre un public qui ne lui pardonne toujours pas ses prix citron successifs, et contre l’ingéniosité technique de l’espagnol très au point sur un schéma amorti >> smash qui lui offrit rapidement une main mise sur le match. Mais la rage de vaincre du Polonais semblait sur le point de triompher après une folle remontée à 5-6. Devant un public en délire, Esteban trouva le sang froid pour reprendre le service et conclut le match pour atteindre une nouvelle fois les demi-finales (la 4ème fois de sa carrière).

    Fini de rire pour Esteban, les choses sérieuses démarrent avec Doudak

    Fini de rire pour Esteban, les choses sérieuses démarrent avec Doudak

    En demi-finales, la révélation de l’année, Jefferson mena 2-0 contre Fernando en dominant avant de montrer des faiblesses côté soleil. Il ne pu se remettre dans la rencontre après cela.
    Esteban Ducos inquiéta très fortement Walter Godfruit dans l’autre demi-finale en menant 4-1 après plusieurs erreurs du Belge. L’espagnol se montra extrêmement réaliste mais ne pu contenir le retour du Belge qui l’emporta 7-5, sa troisième victoire en demi-finales sur Esteban lors de championnats du monde.

    Un jefferson repêché, montant en puissance au fil du tournoi

    Un jefferson repêché, montant en puissance au fil du tournoi

    Walter l’adulé… c’est du passé !

    En finale, Fernando Lopetegui, coqueluche du public par ses frasques nocturnes et son approche non-chalante du sport des rois retrouvait le mythe Belge, Walter Godfruit. Un mythe qui semble se transformer en dinosaure à l’écoute d’un public lassé de retrouver l’égérie Rolex à ce stade de la compétition.

    Comme l’an dernier, le Chilien prend l’avantage sur le Belge rapidement mené 4-0. Le soleil gênant la plupart des joueurs d’un côté du court. Mais Walter tient bon et revient au score avant de perdre 7-5 le premier set.
    Acculé par la foule, Walter prend le contrôle du second set, qu’il remportera 7-5 avant de conclure au troisième et remporter son 5ème titre mondial, le 4ème contre Fernando Lopetegui.

    Tableau des simples 2015

    Tableau des simples 2015

    Jefferson le miraculé

    Vainqueur du double en 2014, Jefferson a été repêché du simple cette année avant de créer la surprise contre Yamba Lasseropoulos. Il sera l’auteur d’un match parfait face à Esteban Ducos pour lui chipper une troisième place qui lui tendait les bras.

    La rage de ce dernier à l’issue de la petite finale lui coûtera le Prix Citron du tournoi avec une jolie marge.

    Esteban dans le top 3 mondial

    Malgré sa défaite face à Jefferson, Esteban réalise la très bonne opération cette année en gagnant deux places au classement. Jefferson et Clemsou font également leur apparition dans le top 10.

    classement mondial à l'issue des championnats du monde

    classement mondial à l’issue des championnats du monde

    Récit des doubles

    Les 12 participants (2 filles) furent tirées au sort pour former 6 paires qui s’affronteraient sous forme de poule.
    Une seule interdiction : 2 têtes de séries ne pourraient pas être associées.

    Jansseb : rookie of the year, résiste aux attaques d'Esteban

    Jansseb : rookie of the year, résiste aux attaques d’Esteban

    Le tournoi démarra par un match au couteau entre la paire Fernando Lopetegui / Denibar et l’association de deux champions du monde de double : Doudak (2014) et Kermit (2011 & 2012).
    Denibar, un peu désabusé par ses performances en simple, se montra très régulier en fond de court tandis que Fernando distribuait des « lourdes » au filet dès que le volant de ses adversaires s’élevait un peu.

    Après les deux premières oppositions, 4 équipes sortent du lot :

    • Walter / Hélène
    • Esteban / Pepito
    • Clemsou / Jeff
    • Nando / Denibar
    Très solides, Clemsou et Jefferson, utilisent une tactique différente des autres équipes

    Très solides, Clemsou et Jefferson, utilisent une tactique différente des autres équipes

    Alors que Walter & Hélène purent compter sur une contre performance de Nando & Denibar, le duel entre Clemsou / Jefferson et Esteban / Pepito fut éprouvant nerveusement avec un finish à 9-7.
    Avec un Pepito métronome en fond de court et un Esteban intraitable au filet, Jefferson (champion du monde de double 2014) et Clemsou finirent par craquer… C’est le moment que Pepito s’exclama :

    Y a personne qui sait jouer en double ?

    Lui valant un point bien mérité pour le trophée du Prix Citron.

    Après quelques déconvenues en simple, Pepito se surpasse en double

    Après quelques déconvenues en simple, Pepito se surpasse en double

    Une finale se dessina entre les deux hispaniques et la paire Walter / Hélène.
    Et juste après sa demi-finale perdue contre le Belge, Esteban avait soif de revanche.
    La tactique était bien définie : un harcèlement mental sur Hélène et des balles courtes pour éviter Walter.
    Mais celle-ci ne se laissa pas abattre et la paire mixte finit par l’emporter 7-5, couronnant ainsi un doublé simple / double pour Walter.

    Tableau des doubles 2015

    Tableau des doubles 2015

    Merci à tous les participants pour cette nouvelle édition. Bravo à Pepito pour ce qui restera dans les mémoires comme le meilleur repas de Water Badminton, et ce malgré l’handicap des steaks aux oignons.
    Enfin, nous remercions Audrey qui a shooté une grande partie de la journée et nous livre ces magnifiques clichés.

    A l'année prochaine !

    A l’année prochaine !

Championnats du monde de Water Badminton 2014

septembre 28, 2014
by

45 matchs de Water Badminton dans une piscine que l’on jugera « rafraichissante » par un cagnard ambiant qui ferait voter à Bachou un nouvel arrêté pour pose d’un toit sur la Godfruit Arena, même après la très controversée règle des 3 aces (communément appelée : « l’arrêté Bachou »).

Rendons hommage aux absents d’ailleurs : Bachou, qui après trois troisième places en trois participations reste quand même le numéro 3 mondial. Les inséparables Tibatch & Cossec, habitués des 1/4 de finale, qui manquant les deux dernières éditions s’accrochent difficilement au top 10 de la discipline. Eric « Lac » (qui serait venu avec une pompe à chaleur), Mermit de la Vega et Moulasse Stephan, trois joueurs talentueux qui se voient éjectés du top 10.

Sous les regards des Canetons, la compétition peut démarrer

Sous les regards des Canetons, la compétition peut démarrer

A midi, les premières capsules (le traiteur cet année avait préféré les Kronenbourg aux Heineken) se dégoupillaient, mettant fin au suspens du tirage au sort du double. Hélène, habituée des finales du double se retrouvait avec le prometteur « Pontus », faisant office de véritables épouvantails dans ce tableau, ils virent trop vite leurs rêves brisés face à Tourtour (et ses années d’expérience tennistique) associée à Walter Godfruit. Cette paire laissa malheureusement sa chance à l’issue d’une rencontre marathon perdue en demi-finale contre Jefferson & Doudy Riu.

Jefferson et Brunit - sur le papier ça fait rêver !

Jefferson et Brunit – sur le papier ça fait rêver !

Chanceuse association me direz-vous ? En effet, le forfait du tandem Adri Marbot et Guillaume Bellegodasse avait été remplacé par cette équipe de fortune, qui avait séparément perdu pied dans le tableau de double (doud associé à Audrey et Jefferson avec Brunit). L’opportunité fut merveilleusement saisie, par ceux qui nous rappelèrent capillairement une mythique association entre Jeff Tarango et André Agassi, car en finale ils terrassèrent les véritables favoris du tournoi : Fernando (1 titre de champion du monde de double en 2013) et Kermit (deux titres en 2011 et 2012).

Kermit & Fernando accèdent en finale en battant Lasseropoulous et Esteban

Le tableau des doubles de l'édition 2014.

Le tableau des doubles de l’édition 2014.

Bravo Jefferson, bravo Doudy, bravo au passage à Guillaume qui avait franchi deux tours auparavant (entre deux siestes dans le coffre de sa voiture) associé à Adri plus concerné par la cuisson de sa saucisse que par le brillant du trophée « canard ».

Plus que le trophée « Canard », l’ambition de Marbif c’était de réussir ses coeurs

Pour la première fois depuis la création de la fédération et au grand désarroi du public et de quelques membres du conseil rétrogrades et misogynes, un tournoi de femmes couronna l’insatiable Kermit (3 titres de championne du monde) devant la redoutable Hélène et la rookie of the year, Tourtour.

Le tournoi des filles : Hélène vs Tourtour

Le tournoi des filles : Hélène vs Tourtour… attire un public essentiellement féminin, à part Jérémy qui fait un serpent !

poule-femmes-2014Nous poursuivrons avec l’épreuve reine, qui rassemblait 16 champions pour cette édition 2014.

Tout commença par une razzia des brieda qui furent démis au premier tour, en manquant néanmoins de peu la surprise, avec Clément qui perdait de justesse contre le finaliste l’an dernier, Doudy Riu. Les têtes de séries tinrent leur rang, et l’ensemble du public se rassembla près de l’arena pour le quart de finale désormais mythique du Water Badminton : Lasseropoulos contre Doudy Riu, le remake de 2011 qui avait tant fait couler d’encre.

Lasseropoulos, tout en relâchement face à un Doudi tendu

Lasseropoulos, tout en relâchement face à un Doudi tendu

La soif de vengeance du Grec annihila toute douleur au troquiter ; Lasseropoulos, porté par un public acquis contre la cause du triple Prix Citron, mis fin à l’implacable progression de Doudy Riu (5ème en 2011, 3ème en 2012, 2ème en 2013… puis une 5ème place en 2014 après avoir remporté deux matchs de classement).

Gigi & Clemsou en quête d'une sixième place

Gigi & Clemsou en quête d’une sixième place

Parlons rapidement des matchs de classement qui virent éclore de prometteurs talents : Brunal, handicapé par un tirage peu flatteur (Fernando Lopetegui au premier tour), remporta 3 matchs pour obtenir une belle 9ème place. Clemsou finit 6ème, et Gigi Pironi 7ème.

Fernando : toute en précision... poursuit sa route (ici fasse à Pontus)

Fernando : tout en précision… poursuit sa route (ici face à Pontus)

Aux avant-postes, Jean Ba défendit fièrement sa peau contre un Fernando étincelant, mais ne put rien pour empêcher les retrouvailles entre Walter Godfruit et son dauphin. Le premier franchit la barre du très régulier Esteban Ducos (3 fois demi-finaliste en 4 ans) pour retourner dans le bassin reconquérir le titre volé perdu l’an passé.

Profitant de l’absence de Bachou et de la contre-performance de Doudi, un Esteban virevoltant conquit la 3ème place face à un Lasseropoulos sans doute trop émoussé.

Un lob tout en contrôle d'"Echte" et c'est la montagne Lasseropoulos qui s'écroule

Un lob tout en contrôle d' »Echte » et c’est la montagne Lasseropoulos qui s’écroule

Finale du simple homme

A 5-0 puis 1-0 pour Fernando on entendait les railleries du public : « met lui la rossée lopet », « t’es Fanny Walter »… Le sursaut d’orgueil du vieux Belge ne se fit pas attendre et après 5 points d’affilée, une troisième manche décisive voyait le jour.

Là encore, la fougue de Lopétégui fit la différence mais malgré plusieurs balles de match, c’est Walter Godfruit qui finit par  conquérir son 4ème titre de champion du monde du simple.

Trophées "Canard" pour Walter Godfruit (simple homme), Kermit (simple femme) et Doudi & Jefferson (double)

Trophées « Canard » pour Walter Godfruit (simple homme), Kermit (simple femme) et Doudi & Jefferson (double)

Le tableau final des hommes

Le tableau final des hommes

tableau-match-classement-2014tableau-match-classement-2014-2tableau-match-classement-2014-3

Le classement mondial à l'issue du championnat du monde 2014 - les 3ème, 4ème et 5ème dans un mouchoir... Ils pourront en découdre l'an prochain

Le classement mondial à l’issue du championnat du monde 2014 – les 3ème, 4ème et 5ème dans un mouchoir… Ils pourront en découdre l’an prochain

Merci à tous les membres du circuit qui se sont déplacés pour ces championnats du monde, nous sommes actuellement 35 joueurs et joueuses de Water Badminton à figurer dans le classement mondial. Merci également à la Marbif Catering Company qui éclaboussa l’évènement de toute sa classe et de son rosé piscine.

Ces championnats du monde auront été marqués par un Fair-Play ambiant avec seulement 11 avertissements distribués contre 35 l’an dernier.

On voit bien que Doudi n’est arrivé qu’à 14h30.

Il reste néanmoins dauphin du prix citron 2014, laissant un titre bien mérité à Gaby Pontus.

A l’année prochaine.

Water Badminton World Championships 2013

juillet 14, 2013
by

Avec la prévision d’un double 30° (dans l’air et dans l’eau), la date du 13 Juillet 2013 proposait une fenêtre de tir idéale pour les organisateurs.
Malgré l’absence d’un certain nombre de seconds couteaux renommés (tibatch, moulasse, yamba et cossec pour obligations mondaines, marbif et tonton mechouille pour blessure…), Jefferson Lartigue, porte parole des joueurs du circuit mondial, mettrait au point son nouveau format de compétition à l’image du WCT en surf.

Doud & Audrey arrivés avec de très belles intentions

Doud & Audrey arrivés avec de très belles intentions

Garderons-nous le système du tirage au sort ?

Le premier tour, non éliminatoire, allait commencer sur les chapeaux de roue avec la défaite surprise de Fernando Lopetegui contre Gros Duke. On notera également la défaite de Pelipe contre la Mache d’un cinglant 7-0 replaçant celui qui s’était fait attendre comme un véritable trouble-fêtes, directement aux rattrapages.

Réconfort avant l'effort pour Pelipe et Clemsou

Réconfort avant l’effort pour Pelipe et Clemsou

Il y retrouve Clemsou qui l’enverra en match de la dernière place contre un autre malheureux de la journée : Jefferson Lartigue, déchu suite à deux mauvais tirages : Brunal et Nando.

Jefferson quitte le tableau final face à Nando

Jefferson quitte le tableau final face à Nando

Le nouveau format prévoyait un second tirage à sort pour connaître les rencontres éliminatoires des 1/4 de finale. La joie non dissimulée de Doud à l’annonce du nom de son adversaire (Brunal) fut vite remplacée par la stupeur du public lorsque le juge arbitre indiqua que Nando Lopetegui affronterait Walter Godfruit dès les 1/4.

En ce qui concerne les doubles, la Mache (prix de la mauvaise foi) et Doud (prix citron) habituellement associés pour renverser Kermit & Walter (double champions du monde) proposèrent un tirage au sort des paires.

Doud :

Audrey souhaitait jouer le double à mes côtés cette année… Mais je craignais de ne pas être compétitif avec elle, j’ai donc suggéré ce nouveau format

Le hasard ne fit pas bien les choses, associant justement Doud & Audrey, mais également Walter et Fernando, dans un tableau qui manquerait sans doute de cohérence.

La fin d’un règne :

Pour la deuxième fois après 2011, Esteban Duke offrait deux roues de vélos à Clemsou, tandis que Brunal s’effaçait face à la rage de vaincre de Doud. La mache, flegmatique, se débarrassait de la Mitte sans spectacle et dans un souci d’économie.

Cueilli à froid face à un Fernando aguerri de deux simples disputés contre Duke et Jefferson, Walter subit le début de rencontre pour être rapidement mené 5-2 / 4-1. Malgré quelques balles de match contre lui, le Rodger du plat pays, parvient à renverser la vapeur pour disputer une troisième manche décisive, face à un Nando poussé par le public du central. Ce dernier volet tint toutes ses promesses et sembla pencher une nouvelle fois vers le triple champion du monde, mais après de nombreuses balles de match, et deux fautes directes consécutives, Nando pouvait brandir le poing.

Premier sacre, et double sacre pour Nando

Premier sacre, et double sacre pour Nando

Invaincu depuis la création des championnats du monde en 2010, en simple comme en double, Walter quittait le tableau dès les quarts.

Jefferson et moi échangeons beaucoup… Le système de repêchages permettait aux joueurs de passer plus de temps dans la piscine, qu’ils finissent en queue de peloton ou en finale, mais je pense que nous aurions dû respecter un tant soi peu la hiérarchie mondiale avant de tirer au sort. Mes détracteurs parleront sans doute de jalousie et d’égocentrisme, mais j’ai trouvé cette phase finale plus ennuyeuse que les années passées, les meilleurs joueurs n’ont pas pu monter en puissance. Vous ne me contredirez pas non plus si je vous annonce que mon association à Nando en double a annihilé tout suspense… Je ne suis pas le grand perdant de la journée, c’est le public ! Aujourd’hui je me retrouve à 36 ans avec 6 titres mondiaux sur 7 possibles, le courroux du public, et plusieurs ennemis dans le tour, il est peut être temps de laisser place à la jeunesse.

Nous avons eu l’occasion d’interroger depuis le porte-parole Jefferson Lartigue qui nous lâchait clairement que pour des raisons d’équité le tirage au sort total ne serait plus de mise l’an prochain pour le tableau du simple, et que les paires de double ne seraient tirées que pour ceux qui n’ont pas déjà leur partenaire.

Associés en double, le titre ne pouvait échapper à Nando et Walter

Associés en double, le titre ne pouvait échapper à Nando et Walter

Doublé de Nando Lopetegui :

Des matchs de classement très disputés s’intercalaient entre les demi-finales du simple et du double. On retiendra le combat à couteaux tirés entre Doude et Gros Duke, les frères ennemis du Water Badminton. Le second laissa échapper une victoire qu’il avait correctement construite, le score prouvant que les deux hommes ne se départagent qu’au mental (5-0 pour l’un puis 5-0 pour l’autre…).

Un parcours "propre" de Doud, 1/2 finaliste pour la 2ème fois d'affilée

Un parcours « propre » de Doud, 1/2 finaliste pour la 2ème fois d’affilée

Nando se défaisait ensuite de la Mâche, comme en 2012 et 2011, ne laissant que la troisième place (après victoire contre Duke) à celui qui s’estime une nouvelle fois lésé par le tirage au sort et supérieur en talent au finaliste Doud.

La Mâche finit 3ème pour 3ème année d'affilée

La Mâche finit 3ème pour la 3ème année consécutive

Car le boucher des carpathes, tout auréolé de sa deuxième demi-finale de rang en simple, ne put rien lui non plus contre Nando.

Le rachitique Chilien sacré en simple, remportait aussi le double avec Walter Godfruit contre Duke et Jefferson Lartigue, dans une finale assez peu spectaculaire en comparaison avec le match de la troisième place entre Pelipe / Isa (remplaçant Audrey) et Clemsou / Kermit, remportée par ces derniers dans une ferveur incomparable.

public en fusion pour la 3ème place du double

public en fusion pour la 3ème place du double

Le classement des championnats du monde

Seule ombre au tableau pour Nando, la défaite contre Gros Duke au premier tour, auteur de très bons mondiaux avec une finale en double et une demi en simple.

Quatre hommes n’enregistreront que deux défaites : Doud, la Mache, Nando et Walter.
Duke aura prouvé en battant Nando et en perdant in extremis contre Doud qu’il fait partie de ce peloton de tête.

en double (ici avec Jeff contre Clem et Kermit) comme en simple, Duke aura brillé

en double (ici avec Jeff contre Clem et Kermit) comme en simple, Duke aura brillé

Derrière, une foule dense de joueurs très habiles peine à se départager. Que dire de la 10ème place de Jeff, si loin de la 6ème de Brunal alors que les deux hommes sont si proches techniquement. Même chose pour Clemsou (7ème) et Pelipe (9ème), départagés sur un score peu révélateur au deuxième tour.

Clemsou - idole de ces dames !

Clemsou – idole de ses dames !

Clemsou avouera même au cours de la journée :

J’ai probablement été chanceux de le prendre en simple dès le début de journée… Mais quoi qu’en disent les critiques, je l’aurais dominé et en simple et en double, je pense donc mériter une tête de série.

Match nocturne de gala après le BBQ du soir

Match nocturne de gala après le BBQ du soir

Avec ce temps extrêmement clément, le traditionnel BBQ des championnats du monde aura été bien arrosé, jusque tard dans la soirée, avec les arrivées remarquées de Susu Besar et de Tonton Mechouille qui ne manqua pas d’animer la fin de soirée, poussant même Nando à abandonner son hygiène de vie drastique pour aller fêter son titre.

Championnats du monde Badminton Aquatique 2012

septembre 20, 2012

Les Championnats du Monde de Water Badminton se sont déroulés le Dimanche 19 août dans le bassin de la Godfruit Arena à Hossegor. Après deux reports pour cause de mauvais temps, les organisateurs n’avaient plus le choix en cette fin d’été. Si le soleil ne fut pas vraiment flambant, le spectacle lui fut au rendez vous avec des stars de la discipline venues du monde entier.

water-badminton-2012

Cette année, pas de polémiques sur les têtes de séries, le classement mondial étant bien établi. Toutefois et malgré un début de championnat à 11h, l’américain Pat Cheesy, le « Chris Ward » du Badminton aqua a réussi à arriver avec deux heures de retard, énervant son adversaire Fernando Lopetegui qui savait déjà qu’une rude journée l’attendait. Après le forfait du très controversé H. Baugé, annoncé le Dimanche 19 août à 3h du matin, le retard de Pat Cheesy, à la réputation déjà bien ternie par son comportement extra sportif, ne va pas changer l’image trop « festive » de notre sport.

Un nouveau souffle dans les bassins

2012, l’année, des nouveaux venus avec le fantasque luxembourgeois Gab Boisante, le puissant américain Jeff Lamatrice, le redoutable Young gun Boubou de Luchon, l’ogre marocain Marbot et enfin la surprise Will Stephanek le frère de Radek (joueur de tennis) un autre tchèque qui montre que les pays de l’est sont un véritable vivier de stars.

Le Rookie JF surprit par le touché de balle du n°3 mondial

Championnat du Monde Water Badminton 2012: 1/8de finale

la fouge du redoutable Boubou ne suffit pas face à l’expérience de l’américain

Water Badminton Luxembourg

Le champion du Luxembourg piegé dès les 1/8ème.

Championnat du Monde Badminton Aquatique 1/8 de finale

On attendait beaucoup du géant Marbot. Terrassé par Stephanek dès les huitièmes, il repartira seulement avec le prix citron

Des absences remarquées

YamBa Lasserre le numéro 1 tchèque qui ne pu être présent pour cause de lune de miel. Pour les autres absents: Olapadé « Eric » Lacaze, le nigérian naturalisé souffrant de problèmes de tachycardie récurrente, Benji Foulet, Nico Briedouze, Clem Demange, Lardon Larripa qui a mit un terme à sa carrière, H. Baugé et surtout le numéro 4 mondial Gros Duke, qui n’était pas encore remis d’une blessure au genou.

Un niveau incroyable

Des matchs d’une intensité incroyable comme la demi finale Godfruit vs Doudak. Ce dernier complètement libéré en l’absence de son bourreau Gros Duke poussa Grapefruit Godfruit dans ses derniers retranchements. Ensuite, Godfruit joua un match parfait en finale pour anéantir tout espoir de Fernando Lopetegui de devenir le premier sud américain à être champion du monde de Water Badminton. La Mâche reste l’éternel 3eme mondial, tandis que Brun Bergeon et les américains G. Bache et Baptiste Caussèque échouent une fois de plus aux portes du dernier carré.

Water Badminton fille

Les filles aussi étaient à l’honneur dans un sport qui reste pourtant très macho

Championnat du Monde Water Badminton double 1/4 de finale

La paire Mâche / Doudak ne laissa pas une chance à Cheesy / Bergeon

La légende Godfruit dans ses oeuvres.

Sir Godfruit, sur le niveau de jeu du tournoi:

En final, j’ai joué à un niveau incroyable, j’ai atomisé Lopetegui…La nouvelle génération? Oui, je ne les côtoies pas trop sur le circuit (ndlr nous ne sommes pas dans les mêmes hébergements) mais le niveau devient vraiment énorme, il y a tout une armée de guerrier qui veule le scalpe de Walter…

Retrouvez toutes les photos des championnats du monde de Water Badminton sur le Facebook Officiel

Date fixée pour le championnat du monde de badminton aquatique 2012

juin 28, 2012

Le championnat du Monde de Water Badminton 2012 aura lieu le week-end du 14-15 juillet à Hossegor. En effet, cette année les organisateurs ont choisi de bloquer deux jours pour pouvoir lancer la compétition le jour où les meilleures conditions seront réunies.
On espère que les bassins resteront à la température actuelle (24°) et que le beau temps sera au rende-vous pour voir les stars du badminton aquatique en découdre pour le titre.
On attend bien sûr la légende Walter Godfruit, qu’on a peu vu cette année dans les bassins. Il devra faire face à la nouvelle génération de Water Bad, plus motivée que jamais.

water-badminton-championships-2012

Affiche du championnat du monde de water badminton 2012

Echauffourée entre deux stars du Water Badminton

avril 8, 2012

Il ne s’était pas exprimé depuis son incroyable contre-performance aux championnats du monde de Water Badminton 2011. Ancienne gloire du badminton classique, on sait que Ricou Lacazette n’a pas sa langue dans sa poche. Mais hier il a franchement dépassé les bornes en en venant aux mains face au monument belge Walter Godfruit!

Hier face au journaliste, c’était la première fois que Ricou Lacazette sortait de sa réserve, il revient sur les évènements de Juillet 2011. Victime d’hyporthermie, il s’était fait sortir froidement par Godfruit sans combattre.

ricou-lacazette

Lacazette seul contre tous

Les Godfruits et consors savent très bien que je ne supporte pas l’eau froide! je m’entraine toute l’année dans une eau à 28°, c’est scandaleux de jouer dans une haut à 22° mais cela ne m’étonne pas. Ils avaient peur et Godfruit aussi!

Ricou Lacazette, c’est un peu l’Alberto Tomba du Water Badminton, très sûr de lui, il lance même:

On a vu sur quelques coups que j’étais au dessus de Godfruit.

Raillé par beaucoup, surnomé: « mister freeze », « ice tea » « higlegle » Eric Lacaze s’en prend même au pharmacien de l’évenement.

Le pharmacien du tournoi est le meilleur ami de Godfruit, son diagnostic était biaisé, il m’a dit de manger des pâtes hahah des pâtes…

Plus Tard, il eut un clash entre les deux joueurs dans une soirée caricative organisée par Godfruit. Godfruit n’a pas apparement décidé de porter plainte. La fédération pourrait prendre des sanctions.

Lacazette sort de ses gonds

A 3 mois des championnats du monde 2012, c’est chaud dans le monde du Water Badminton!

Le Badminton Aquatique, dans la lignée de sports aquatiques ancestraux

février 7, 2012
Sport des princes: Water Badminton

@WaterBadPatrol

Si certains sports ci-dessous sont passés aux oubliettes, d’autres comme le Water Polo jouissent d’une popularité internationale. Qu’en sera t-il du sport des princes? Souvent critiqué pour ses côtés Get (Set et 27), ses relation avec le « milieu », le Water Badminton tente de creuser son trou en tant que sport spectacle. Le WB compte 45 licenciés aujourd’hui (Un fan Facebook est assimilé licencié pour gonfler les chiffres). A quelques mois de la reprise de la saison, cela promet un championnat du monde incroyable et surtout moins truqué qu’auparavant. En attendant faisons un petit détour vers des sports aquatiques qui ont permis au Water Badminton d’exister:

Le Water Cheval

Saut en piscine sur cheval gonflable - source Gallica BNF

photographie de presse / Acmé - source Gallica BNF

Le Water Dames

Partie de dame en aquatique

photographie de presse / Acmé - source Gallica BNF

La Water Shuke

Le Picolo piscine peut il être considérer comme un sport

Photographie de presse / Agence Rol - source Gallica BNF

Le Water Polo

Water Polo archives

Photographie de presse / Agence Rol - source Gallica BNF

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.